03 septembre 2009

SOUSCRIPTION CRU 2009

Madame, Monsieur, Chers amis,

la fin de l'été approche et, avec elle, la récolte des poires dans notre beau pays de Haute-Provence. Et avec elle... le jus de poire !

A l'attention de celles et ceux qui ne connaitraient pas encore mes jus de poire et poire-coing, sachez que je récolte les fruits dans des vergers de montagne délaissés depuis plus de 50 ans, aujourd'hui utilisés uniquement comme pâtures pour brebis et chèvres. Les arbres ne reçoivent aucun traitement chimique et, hormis quelques passionnés de variétés anciennes, je suis seul dans ce secteur à m'intéresser à ces fruits.

Quelques chiffres pour vous donner une idée plus précise: depuis le démarrage de cette activité à l'automne 2003, je récolte sur plus de 500 arbres haute tige, appelés aussi « plein vent », chez une cinquantaine de propriétaires, avec leur accord. La zone géographique concernée s'étale sur une soixantaine de kilomètres autour de Digne-Les-Bains, entre 700 et 1300 mètres d'altitude. Les années fastes, j'ai récolté jusqu'à 60 tonnes de poires; la plus mauvaise année fut 2008 avec... aucun fruit !...

La récolte 2009 s'annonce bonne, les poiriers sont bien chargés; encore quelques orages et l'arrosage naturel achèvera le développement optimal des fruits.

Nombre d'entre vous sont assoiffés, voire en état de manque (si, si ! coups de fil, courriels..) depuis la rupture de stock en début d'été. Encore un peu de patience et vous serez de nouveau comblés !

Le programme à venir : de mi-septembre à fin octobre : récolte des poires. À partir de mi-octobre, reprise des marchés et foires. A partir de novembre, arrivée du poire-coing et reprise des livraisons groupées.

Les dernières nouvelles autour de mon activité:

  • Tout d'abord j'ai été chaleureusement accueilli à La Javie où je réside depuis février, et de surcroit happé par l'association « La Javie Autrefois » qui, outre la création d'un superbe écomusée, organise une Fête de la Poire Sarteau en novembre, toujours dans le but de sensibiliser le grand public au maintien de la bio-diversité : nous étions faits pour nous entendre; un colloque sur le thème des variétés anciennes de fruits se tiendra en ouverture et pourrait être l'occasion d'une rencontre avec nos voisins italiens qui, de l'autre côté du col de Larche, ont des préoccupations similaires.

  • Ensuite la Maison de Produits de Pays est sortie du sol à Mallemoisson, proche de l'entrée de Digne et on y trouvera le jus de poire normalement dès décembre.

  • Enfin, le projet d'inventaire, préservation et valorisation des ressources agricoles anciennes délaissées sur le territoire du Pays Dignois devrait débuter à l'automne, porté par le lycée agricole local, le LEGTA de Carmejane. Nos vieilles poires, pommes et autres prunes ont le vent en poupe : réjouissons nous !


En attendant la joie de vous revoir, j'ai besoin de vous. Un p'tit coup de pouce à ma trésorerie pour absorber sereinement les « frais de campagne ». Je vous propose une souscription, par commande avec règlement anticipé sur la récolte. En contrepartie de votre participation, je maintiendrai le tarif 2008 pour cette première commande qui sera livrée – livraisons groupées à convenir - sans frais entre novembre et décembre, avant les fêtes de fin d'année. Je vous invite à diffuser largement cette information dans vos réseaux et à vous regrouper en famille, amis, voisins, associations... Comme à l'accoutumée, j'organiserai en accord avec chacune et chacun les tournées. Pour nos amis franciliens, une semaine commune sera à déterminer pour limiter les déplacements.


Rappel d'une recette éprouvée, un petit memento d'aide à la décision :

Objectif : 10000 litres, soit 1700 cartons, peuvent se décliner en 340 familles qui prennent chacune 5 cartons de jus, soit 30 litres.

30 litres peuvent se décliner en 1 litre par semaine pendant 20 semaines, un apéritif par mois pendant 4 mois et 6 litres pour fêter la fin de l'année avec moins d'alcool. J'allais oublier: chaud, avec des épices, c'est aussi du tonnerre! Ce breuvage a grand succès l'hiver sur les marchés. Bon, j'arrête, on dirait une ordonnance ! À ce rythme très biologique, vous serez en rupture de stock avant le printemps et en pleine forme !

Par la suite, je devrai répercuter l'augmentation de mes couts sur les tarifs, également demander une participation aux frais de livraisons pour les secteurs éloignés. Le tarif applicable à partir d'octobre apparait déjà sur le bon de souscription, à titre informatif. N'hésitez pas à me joindre pour toute question ou cas particulier.

Dans l'attente de vos retours de courriers, courriels ou autres pigeons voyageurs, je vous souhaite bonne fin d'été et belle rentrée dans le frais automnal. Prenez soin de vous, mangez et buvez bon, bougez, dormez, contemplez la Nature, méditez et ne succombez pas au virux psychox-médiatix !

A bientôt

Cordialement

Henry